VOTRE CENTRE DE MASSAGE, D'AMINCISSEMENT ET DE WATERBIKE

La cellulite est la conséquence de la modification de la structure des tissus adipeux (cellules destinées à à stocker la graisse) situés sous l’épiderme.  Dans certaines régions du corps, particulièrement les fesses, à l’arrière des cuisses, mais aussi au ventre, aux hanches, à la face interne des genoux, l’eau et les toxines s’accumulent en raison de leur mauvaise élimination et forment alors des amas graisseux irréguliers, donnant à la peau une apparence bosselée avec une consistance souvent molle, la fameuse peau d’orange particulièrement inesthétique.

La cellulite n’est pas forcément associée à un problème de poids. En effet, la quasi-totalité des femmes (90 %) ont de la cellulite, et toutes n’ont pas de surcharge pondérale. Néanmoins, certaines femmes ont plus de mal que d’autres à éliminer les graisses.

Le phénomène de cellulite résulte d’un déséquilibre entre le processus de lipogenèse et celui de lipolyse.

La lipogenèse est un processus naturel de stockage des graisses pour le bon fonctionnement de notre organisme.  La lipogenèse prend deux formes :

  • l’hypertrophie adipocytaire : les cellules graisseuses grossissent ;
  • l’hyperplasie : les cellules graisseuses se multiplient.

La lipolyse est le processus inverse. Notre organisme ayant besoin d’énergie, transforme la graisse grâce au processus de lipolyse (déstockage des graisses). La lipolyse se fait de deux manières :

  • Les cellules graisseuses se vident et donc se réduisent (mais sont toujours présentes).
  • Les cellules graisseuses sont détruites.

Lorsqu’il y a un déséquilibre  les adipocytes se gonflent de graisses tout en comprimant les vaisseaux sanguins et lymphatiques situés à proximité. La circulation se fait ainsi moins facilement et entraîne une stagnation des toxines, un appauvrissement nutritif ainsi qu’une congestion des fibres conjonctives qui perdent de l’élasticité. Apparaît alors ce qu’il est convenu d’appeler « la peau d’orange ». Deux facteurs supplémentaires amplifient ce phénomène : l’hérédité, et les fluctuations hormonales, notamment chez la femme à l’adolescence, durant les grossesses et la ménopause.

 

Schéma montrant le fonctionnement de la cellulite

On distingue deux types de cellulite :

  • La cellulite naissante qui peut être facile à éliminer
  • La cellulite installée plus difficile à traiter et qui concentre les différentes préoccupations de la femme d’aujourd’hui.

Pour  cette dernière, elle résulte de trois principales causes :

Fermer le menu